Critiques

Désobéir… titre prétentieux
Critiques, Yannick Butel

Désobéir… titre prétentieux

Julie Berès, qui dirige la compagnie Les Cambrioleurs, propose Désobéir. Spectacle programmé par la Manufacture. Si la presse est unanime sur le sujet abordé (famille, religion, l’avenir) parce qu’au plateau quatre jeunes femmes issues de l’immigration font le spectacle ; on peut douter que cette forme, qui ravit les spectateurs, soit en définitive au bon endroit….

Le Coup Fantôme, 1948-1989-2018…
Critiques, Yannick Butel

Le Coup Fantôme, 1948-1989-2018…

Au fin fond de la friche La Belle de mai, dans le hangar qu’est la salle Seita, comme au plus loin d’un quai à l’ouest de New York, le metteur en scène Franck Dimech et le dramaturge Arnaud Maisetti proposaient, quatre jours durant, Le Coup Fantôme d’après Bernard-Marie Koltès. Dans cette aventure, à eux deux…

Méduse : Médusante lutte longue et éternelle
Critiques, Yannick Butel

Méduse : Médusante lutte longue et éternelle

Par Yannick Butel. Méduse, Les Bâtards Dorés, d’après Le Naufrage de la Méduse de Alexandre Corréard et Jean-Baptiste Savigny et avec un extrait de Ode Maritime de Fernando Pessoa (traduction Dominique Touati) Avec Romain Grard, Lisa Hours, Jules Sagot, Manuel Severi. Au prétexte d’entrer dans une histoire, celle de la frégate Méduse qui s’échoua sur…

Deux fils rouges collection Lambert
Critiques

Deux fils rouges collection Lambert

Jérémie Majorel – 20 juillet 2018 Retour sur une installation solitaire de Claude Lévêque et une performance de Cindy Van Acker en lien avec des photographies de Christian Lutz : deux fils rouges proposés dans ce musée d’art contemporain en Avignon. Claude Lévêque, J’ai rêvé d’un autre monde, 2001 La collection Lambert présente pendant le Festival pas moins…

Mille demain
Critiques

Mille demain

Malte Schwind – 20 juillet 2018 Mille aujourd’hui, mis en scène Victor Ginicis, Cie Avant l’incendie (on verra demain) avec Pierre-Olivier Bellec, Léa Cuny-Bret, François Rivère La Scierie, Avignon Off 2018 Mille aujourd’hui est joué par la jeune compagnie Avant L’incendie (on verra demain) à la Scierie dans ce Festival OFF d’Avignon 2018. Un concert-spectacle à…

J.-Q. Châtelain au-dessus d’un volcan
Critiques

J.-Q. Châtelain au-dessus d’un volcan

Jérémie Majorel – 19 juillet 2018 « Et à l’aurore, armés d’une ardente patience, nous entrerons aux splendides villes. » (Rimbaud) Il apparaît. On ne le voit pas entrer dans la petite chapelle. À la faveur d’un noir complet, il apparaît au milieu d’un cercle dont il ne sortira que pour les saluts. Le cercle tracé au sol…

La chatte à Mémé, Saison sèche
Critiques

La chatte à Mémé, Saison sèche

Chloé Larmet – 19 juillet 2018 Saison sèche, chorégraphie Phia Ménard, Vedène, Avignon 2018 Avec Saison sèche, la chorégraphe Phia Ménard reprend son travail là où Belle d’hier, en 2015, l’avait laissé : la lessive faite, les costumes congelés fondus, les princesses s’attaquent désormais aux attributs du patriarcat. Leur stratégie : un rituel de possession et la force de…

Speed Leving : grand corps malade II
Critiques, Yannick Butel

Speed Leving : grand corps malade II

Par Yannick Butel. Speed Leving, d’Hanokh Levin, mis en scène Laurent Brethome, avec les acteurs de l’ERACM, La Manufacture, Avignon Off 2018. Quand il évoque Speed Leving, le metteur en scène Laurent Brethome évoque le fait que « De plus en plus d’histoires de vie et d’amour prennent naissance à l’issue de rencontres « calibrées » dans un…

Sastre : entendre une douceur, in fine
Critiques

Sastre : entendre une douceur, in fine

Malte Schwind – 18 juillet 2018 La France contre les robots et autres textes de Bernanos, de et avec Jean-Baptiste Sastre et Hiam Abbass, Théâtre des Halles, Avignon Off 2018 La France contre les robots se joue du 6 au 29 juillet au Théâtre des Halles à Avignon. Jean-Baptiste Sastre est seul en scène. Il traverse une…

Die Strasse, la rue en marche
Arnaud Maïsetti, Critiques

Die Strasse, la rue en marche

Arnaud Maïsetti – 18 juillet 2018 Die Strasse, Cie Boll & Roche, avec Stéphanie Boll et Joanie Ecuyer Gilgamesh Belleville, Avignon Off 2018 Performance urbaine, dit le sous-titre. Spectacle déambulatoire, nous promet-on : et c’est une belle promesse. Alors que le festival IN a décidé cette année d’assigner le spectateur à sa place — numérotée —, on n’est…

Hedda – scène de crime
Critiques

Hedda – scène de crime

Malte Schwind – 18 juillet 2018 Hedda, Texte de Sigrid Carré-Lecoindre, Cie Alexandre, mise en scène et interprété par Léna Paugam, La Manufacture, Avignon Off 2018 Hedda se joue du 6 au 26 juillet à 14h45 à La Manufacture à Avignon. C’est une sorte de scène de crime, son état de lieu, son analyse le plus finement…

Tartiufas, le grotesque du grotesque.
Critiques

Tartiufas, le grotesque du grotesque.

Evelise Mendes – 18 juillet 2018 Durant presque 2 heures, Oskaras Korsunovas et son équipe mettent à l’envers la pièce Tartuffe. En fait, le texte de Molière se révèle juste un prétexte pour faire la critique de la société du spectacle… Peut-être que le verbe de cette mise en scène est le « il y a »… Il y…

Une Saison en Enfer, Châtelain l’anachorète
Critiques, Yannick Butel

Une Saison en Enfer, Châtelain l’anachorète

Yannick Butel – 18 juillet 2018 Une saison en enfer d’Arthur Rimbaud, mis en scène Ulysse Di Gregorio, interprété par Jean-Quentin Chatelain, Théâtre des Halles, Avignon Off 2018. Par Yannick Butel En lieu et place de la Chapelle au Théâtre des Halles à Avignon, Ulysse Di Gregorio met en scène Jean-Quentin Châtelain dans Une Saison en Enfer de Rimbaud….

Sourire mélancolique d’un théâtre-kibboutz
Critiques

Sourire mélancolique d’un théâtre-kibboutz

Jérémie Majorel – 18 juillet 2018 Créé au Théâtre National de Nice début 2017, ce spectacle est un feuilleté : il y a d’abord le voyage réel de Miriam Schulte-Frisch, jeune allemande qui décide de partir plusieurs semaines dans un kibboutz en 2012, puis sa réécriture fictionnelle en Miriam Coretta Frisch ‒ « Coretta » en référence à la…

Korsunovas, Tartiufas : XX-HEIL
Critiques, Yannick Butel

Korsunovas, Tartiufas : XX-HEIL

Yannick Butel – 18 juillet 2018 Par Yannick Butel. Tartufias de Molière, mis en scène Oskaras Koršunovas, Opéra Confluence, Avignon In 2018. « L’hydre du côté droit du populisme élève sa tête dans toute l’Europe. Cette hydre n’a rien de commun avec la foi et les valeurs humaines mais elle maîtrise une rhétorique propagandiste qui est basée sur…

D’un fantôme l’autre : La Reprise de Milo Rau
Chloé Larmet, Critiques

D’un fantôme l’autre : La Reprise de Milo Rau

La Reprise. Histoire(s) du théâtre (I) de Milo Rau se présente comme une étude scénique qui rejoue le meurtre homophobe d’un jeune homme dans la ville de Liège. Plus qu’une simple reconstitution venant satisfaire les pulsions voyeuristes des spectateurs, la création du metteur en scène suisse interroge la puissance politique et affective des images théâtrales et…

Nique sa mère : Critique impossible
Critiques

Nique sa mère : Critique impossible

Malte Schwind – 18 juillet 2018 Nique sa mère la réinsertion, cie Rascar Capac, mis en scène par Elie Salleron, avec Guillaume Dubois, Lucas Hénaff, Elie Salleron, Lisa Spurio Théâtre du Train Bleu, Avignon Off 2018 Nique sa mère la réinsertion se joue au Théâtre du Train Bleu à 22h30 et se veut « le spectacle qui casse…

Claire Tabouret, théâtres en regard
Arnaud Maïsetti, Critiques

Claire Tabouret, théâtres en regard

Arnaud Maïsetti – 17 juillet 2018 Peintures de Claire Tabouret, exposition L’Errante (Église des Célestins) & Les Veilleurs (Collection Lambert) Partout sur les murs d’Avignon, des visages nous dévisagent, fouillent en nous une question comme un secret : les visages de Claire Tabouret sont l’étendard du festival cette année, son affiche. En guise de tête d’affiche pourtant, le contraire d’une illustration,…

Les sons du packaging
Critiques

Les sons du packaging

Chloé Larmet – 17 juillet 2018 Créée avec la dernière promotion de l’Ecole régionale d’acteurs de Cannes-Marseilles et présentée au Gymnase du Lycée Saint Joseph, la pièce de Gurshad Shaheman s’annonce comme un « oratorio théâtral » performatif où paroles d’exilés, de jeunes comédiens et composition électro-acoustique se mêlent. Si le cadre minimaliste de Il pourra toujours dire…

Girls bandent
Critiques

Girls bandent

Jérémie Majorel – 17 juillet 2018 Taken for Granted, chorégraphie de Paola Stella Minni, Konstantinos Rizos, mis en scène Ondina Quadri, La Scierie, Avignon Off 2018. « La pièce est inspirée par l’histoire d’Agnès […] une jeune américaine qui en 1959 réussit à obtenir une opération pour transformer ses parties génitales et ainsi accéder à la reconnaissance…

Critiques

Carole Thibaut | « La domination masculine est la honte de tout le milieu culturel de ce pays »

L’Insensé relaie ici le texte écrit par Carole Thibaut et lu au jardin Ceccano le 13 juillet 2018, à l’invitation de David Bobée pour le feuilleton « Madame, Monsieur et le reste du monde » dans le cadre de la programmation du festival IN d’Avignon – séance « Première Cérémonie des Molières non raciste et non genrée ». Parce qu’il…

Critiques, Éditos

ÉDITO | JUILLET 2018 #3

Carole Thibault | « La domination masculine sont la honte de tout le milieu culturel de ce pays » L’Insensé relaie ici le texte écrit par Carole Thibault et lu au jardin Ceccano le 13 juillet 2018, à l’invitation de David Bobée pour le feuilleton « Madame, Monsieur et le reste du monde » dans le cadre de la…

عساهُ يحيا ويشمّ العبق d’Ali Chahrour, danse avec la mort
Arnaud Maïsetti, Critiques

عساهُ يحيا ويشمّ العبق d’Ali Chahrour, danse avec la mort

عساهُ يحيا ويشمّ العبق (May he rise…) chorégraphie d’Ali Chahrour, Théâtre Benoît-XII, Avignon In 2018 | par Arnaud Maïsetti C’était en 2016, dans la cour du Cloître des Célestins balayée par le vent : Fathmeh ouvrait le chant funèbre d’Ali Chahrour. Le chorégraphe libanais entamait alors une exploration des rites funéraires chiites, d’abord à travers la figure de Fatima Zahra,…

Cet amour-là, ce temps-ci
Critiques

Cet amour-là, ce temps-ci

Malte Schwind – 16 juillet 2018 Cet amour-là, Cie Littérature à Voix Haute, Salle Roquille, Festival OFF d’Avignon 2018 Cet amour-là se joue à la Salle Roquille à 15h pendant le festival off d’Avignon. Un texte de Yann Andréa sur sa rencontre, son amour et sa vie avec Marguerite Duras. Simple, sensible, vrai… et qui nous rappelle…

Taken For Granted
Critiques, Yannick Butel

Taken For Granted

Yannick Butel – 16 juillet 2018 Par Yannick Butel. Taken for Granted, chorégraphie de Paola Stella Minni, Konstantinos Rizos, mis en scène Ondina Quadri, La Scierie, Avignon Off 2018. Que faisiez-vous le 15 juillet à 22H00 ? À la scierie, il y avait un truc improbable, loin de toute actualité, loin de l’instrumentalisation de l’art… quelque chose comme…

Derviche tourneur
Critiques

Derviche tourneur

Jérémie Majorel – 16 juillet 2018 Délire parfait est programmé à la Manufacture au côté de Jogging de la libanaise Hanane Hajj Ali dans le cadre de l’Arab Arts Focus : à côté du in d’un Festival voué au « trans- », ici nous sommes conviés à la transe. Après l’architecture, la boxe et le théâtre, Taoufiq Izeddiou s’est tourné vers la…


1 2 3 4 13

Je suis obsédé par l’insensé, je suis obsédé par la multiplicité.
Didier-Georges Gabily

Les Dernières critiques
Archives
Partenaires