Cette page requiert que JavaScript soit activé pour fonctionner correctement. / This web page requires JavaScript to be enabled.

JavaScript is an object-oriented computer programming language commonly used to create interactive effects within web browsers.

How to enable JavaScript?

Critiques – Page 27 – L'!NSENSÉ
Bienvenue sur la nouvelle scène de l'!NSENSÉ
illustration édito

25 janvier 2012 - CR!T!QUE

Maître Desproges…

Yannick Butel

—– Michel Didym, le fondateur de la Mousson d’été (festival européen consacré à la promotion des auteurs et des textes contemporains), en auteur, en tant que metteur en scène, comme acteur aussi, ne pouvait pas, parce qu’il aime les mots et les textes, ignorer Desproges. Entre un Beckett, Botho Strauss, Schnitzler, Koltès, Valetti, Hanoch Levin (dont je me souviens encore, un soir à la Comédie de Caen, à la belle époque de Dubois) que Didym a mis en scène… Desproges...

illustration édito

18 janvier 2012 - CR!T!QUE

Salves : Rushes and Flashs de Maguy Marin

Yannick Butel

—– Salves – Compagnie Maguy Marin Le Pavillon Noir Preljocaj – Aix-en-Provence – 12 /13 et 14 janvier 2012 Conception : Maguy Marin, en collaboration avec Denis Mariotte. Interprètes : Ulises Alvarez, Romain Bertet, Kaïs Chouibi, Teresa Cunha, Mayalen Otondo, Jeanne Vallauri, Vania Vaneau. De mémoire, achevant d’écrire sur Description d’un Combat présenté en 2009, au Gymnase Aubanel, je concluais en disant que cette pièce chorégraphique avait à voir avec l’enjeu d’un homme qui se tiendrait debout. En tête, la...

illustration édito

19 novembre 2011 - CR!T!QUE

De l’effet que m’a fait l’effet KING KONG

Jean-Pierre Dupuy

—— « Tel qu’il est, il me plait Il me fait de l’effet …Et je l’ai- ai- me ! » Fréhel chanteuse populaire La proposition d’Anna Ventura – danseuse de son état – et femme notoire, porte bien son titre : quel effet peut vous faire King Kong ? Le mythe, le film, la fable, le poème (« l’homme et la bête » version Cocteau)… « peau d’âne » version conte populaire ? J’ai choisi –pour ma part- Fréhel et...

illustration édito

3 octobre 2011 - CR!T!QUE

Colas-Goetz-Raynaud : porteurs de mélanKolik

Yannick Butel

Crée au Centre Pompidou de Metz l’an dernier, puis repris au festival Via, au Manège de Maubeuge, à la Ménagerie de Verre à Paris… Kolik aura connu une belle tournée soutenue par l’Onda et l’institut français, avant d’être programmé dans le cadre du festival Actoral, en ce début d’automne, au Théâtre de la Criée, à Marseille. C’est là, dans la petite salle, à deux pas du vieux port et de ses terrasses peuplées, que le metteur en scène Hubert Colas...

illustration édito

3 août 2011 - CR!T!QUE

Phases

Alice Gillino

La chorégraphe belge Anne Teresa de Keersmaker, qui la semaine passée présentait à l’aurore sa dernière création intitulée « Cesena », investit cette fois la cour du Lycée Saint Joseph, où l’on pouvait voir l’une de ses premières pièces, « Fase, four movements to the music of Steve Reich » (1982). Comme son nom l’indique, il s’agit d’une pièce chorégraphique conçue à partir de la musique du compositeur américain Steve Reich. Composition géométrique La chorégraphe découpe le temps et l’espace...

illustration édito

26 juillet 2011 - CR!T!QUE

Des Femmes, une tragédie musicale

Marielle Pélisséro

A la carrière Boulbon se joue sans doute l’un des événements de ce Festival d’Avignon, à savoir la dernière création de Wajdi Mouawad. Spectacle somme, Des femmes n’est pas moins que trois tragédies de Sophocle : Les Trachiniennes, Antigone et Electre. Cette création s’inscrit dans un vaste projet du metteur en scène de monter l’intégralité des tragédies de l’auteur grec qui nous sont parvenues. Après la trilogie des Femmes suivront le duo des Héros, puis celui des Mourants, regroupant respectivement...

illustration édito

26 juillet 2011 - CR!T!QUE

Parsifal

Marielle Pélisséro

——- Le festival d’Avignon propose une projection de l’événement, enregistré au Théâtre royal de La Monnaie de Bruxelles le 20 février 2011, comme un témoignage du travail réalisé cet hiver. Atmosphère studieuse dans le Tinel de la Chartreuse, le gradin est aux trois quarts plein et c’est dans le silence que le public attend sagement en lisant la feuille de salle, comme une révision de dernière minute avant l’examen de l’événement scénique wagnérien. Ecoute attentive de la brève présentation de...

illustration édito

26 juillet 2011 - CR!T!QUE

Sul concetto di volto nel Figlio di Dio

Marielle Pélisséro

—— Théâtre ? Performance ? Le dernier spectacle de Romeo Castellucci pose à nouveau la question de la dénomination des pratiques du spectacle vivant. Sul concetto di volto nel Figlio di Dio, création présentée cette année en Avignon, est une forme où le drame n’a pas la place centrale qu’on lui attribue habituellement. Une construction pourtant très ordonnée et précise, qui ne laisse pas de place à l’improvisation. Certaines caractéristiques de la démarche artistique de Romeo Castellucci prennent ici le...

illustration édito

26 juillet 2011 - CR!T!QUE

Law pieces de Leroy… ou « sortie de doute »

Yannick Butel

—— A la manière de Jean-Pierre Thibaudat qui n’aura pas vu Mademoiselle Julie et se sera néanmoins fendu d’un papier critique à l’endroit de Juliette Binoche (qu’il nomme « l’Actrice »)… A la manière de Jean-Pierre Thibaudat que l’on nommera « l’Auteur » nous aurions pu écrire un article évoquant Low pieces de Xavier Leroy sans l’avoir vu, sans même l’avoir entendu… pour la seule raison que le festivalier (que l’on nommera la Rumeur) n’en faisait pas l’article, bien au...

illustration édito

26 juillet 2011 - CR!T!QUE

Sang et Roses. Le chant de Jeanne et Gilles

Marielle Pélisséro

—— Un vent froid s’engouffre dans la Cour d’Honneur du Palais des Papes en ce soir de juillet. Dernière création à occuper le lieu pour cette édition 2011, Sang et Roses. Le chant de Jeanne et Gilles de Tom Lanoye, mis en scène par Guy Cassiers -directeur du Toneelhuis d’Anvers- est sur le point de commencer. Les chanteurs du Collegium Vocale de Gent qui prennent place donnent la note pour le début du spectacle. L’usage de la vidéo est l’élément...

illustration édito

24 juillet 2011 - CR!T!QUE

De la scatologie à l’eschatologie

Alice Gillino

Romeo Castellucci revient à Avignon avec une nouvelle création, après avoir été l’un des artistes associés de l’édition 2008 du festival, qui accueillit trois de ses pièces inspirés par La Divine Comédie de Dante : « Inferno » dans la Cour d’honneur, « Purgatorio » à Châteaublanc et Paradisio à l’Eglise des Célestins. Pour la première représentation française de son dernier spectacle « Sur le concept du visage du fils de dieu », le metteur en scène italien investit l’Opéra-théâtre...

illustration édito

23 juillet 2011 - CR!T!QUE

Kristin star de cinéma

Antonin Ménard

——- À la marge d’Avignon et de son effervescence intramuros, le 65e festival propose à la scène nationale de Cavaillon : « Kristin, Nach Fräulen Julie » mis en scène et en images par Katie Mitchell, Leo Wagner dans le cadre d’une création de la Schaubühne Berlin en 2010. Ce spectacle présenté pour trois représentations fait écho à la Mademoiselle Julie proposée au Gymnase Aubanel, au chœur de la cité des Papes par Frédéric Fisbach. Deux visions, deux spectacles qui...

illustration édito

23 juillet 2011 - CR!T!QUE

VIOLET, Transe solitaire

Marie-Aude Hemmerlé

—— Cinq danseurs, un musicien composent l’équipe de VIOLET, dernière création de la chorégraphe américaine, installée en Europe depuis vingt ans. Présentée à la salle de spectacle de Vedène, il s’agit d’un des derniers spectacles de cette 65e édition du Festival d’Avignon. En 2004, Meg Stuart y était déjà présente dans une collaboration avec Benoît Lachambre et Hahn Rowe, Forgeries, Love and Other Matters. « C’est l’intensité du mouvement et comment on l’habite qui peut amener le spectaculaire. Je cherche...

illustration édito

23 juillet 2011 - CR!T!QUE

Naturisme

Alice Gillino

Cecilia Bengolea et François Chaignaud forment un duo de chorégraphes efficace. Depuis leur rencontre en 2005, il enchaîne des créations des plus insolentes. On rappellera à cet égard « Pâquerette » (2005-2008), une création érogène qui se proposait d’après les dires des chorégraphes de « faire danser tous les orifices et l’anus en particulier », et « Sylphides », présentée en 2009 à Avignon, qui interrogeait la matérialité du corps recouvert d’une enveloppe de latex. Cette année le duo iconoclaste apparaît dans deux créations...

illustration édito

22 juillet 2011 - CR!T!QUE

Mademoiselle Julie, un contemporain classique

Marie-Aude Hemmerlé

Gymnase Aubanel, Frédéric Fisbach présente sa dernière création, Mademoiselle Julie d’August Strindberg, avec dans les rôles titre Juliette Binoche, Nicolas Bouchaud et Bénédicte Cerutti. Avec la complicité de Laurent P. Berger à la scénographie, Fisbach signe une mise en scène volontairement actualisée et contemporaine de cette tragédie naturaliste, selon les propres mots de l’auteur. Histoire d’une passion amoureuse se déroulant le temps de la nuit de la Saint Jean, la pièce écrite en 1888 se présente comme un champ de...

illustration édito

22 juillet 2011 - CR!T!QUE

« Not » ou le début d’un pas vers la pensée.

Yannick Butel

Dans un grouillement de sons qui est tout d’abord inarticulé et indistinct, mais qui gagne en puissance sonore et s’entend au final comme une parole aux mots presque audibles, commence Sur le Concept du visage du fils de Dieu de Romeo Castellucci. Dans une heure, deux personnes commenceront à se bousculer dans l’Opéra-Théâtre et il faudra les séparer pendant qu’un autre, à l’orchestre, gueulera son dégoût contre cette création (« remboursez ! c’est une honte ») et les applaudissements au...

illustration édito

21 juillet 2011 - CR!T!QUE

L’ « In »destructible Madame Richard Wagner

Chihiro Ogura

Un peu loin de brouhaha de centre ville d’Avignon, qui bouillonne de l’air festif, le théâtre hors-mur de Chartreuse de Villeneuve lez Avignon, appelé Tinel de Chartreuse, attend les spectateurs « exilés » du centre. Dans le temps doux après un orage, le théâtre ouvre ses portes aux gens, pour la première représentation à cette ville de L’Indestructible Madame Richard Wagner. L’épopée d’une femme, Cosima Wagner, admirée et haïe, est maintenant raconté au 65ème Festival d’Avignon, par quatre comédiennes-récitante et...

illustration édito

21 juillet 2011 - CR!T!QUE

Exposition universelle : Statut des idoles

Antonin Ménard

—– Dans le Cloître de Célestins, après « Life and times (chronique d’une vie) » du Nature Theater of Oklahoma, où il était question d’une histoire personnelle, individuelle nous sommes invités à découvrir « Exposition universelle », la dernière création de L’A, Compagnie de danse de Rachid Ouramdane. C’est un solo dansé que propose Rachid Ouramdane accompagné au plateau par le musicien Jean-Baptiste Julien. Un touche à tout qui de la guitare à l’harmonium, du piano à queue aux percussions...

illustration édito

21 juillet 2011 - CR!T!QUE

L’indestructible Madame Richard Wagner

Pauline Pigeot

Créée en mars 2011 au Théâtre de Gennevilliers et reprise du 18 au 24 juillet au Tinel de la Chartreuse de Villeneuve Lez Avignon, L’indestructible Madame Richard Wagner, écrite et mise en scène par Christophe Fiat, retrace 150 ans d’histoire culturelle et politique à travers la figure féminine de Cosima Wagner. Entre faits historiques précis et extrapolations imaginaires, le récit propose une « théorie de l’indestructibilité ». Un théâtre minimaliste où les corps sont les principaux vecteurs d’une parole poétique....

illustration édito

20 juillet 2011 - CR!T!QUE

Ebauche d’un portrait pour trait

Yannick Butel

—– Vu à Caen, en novembre derniers, Francois Berreur est à l’Auditorium du Grand-Avignon-Le Pontet pour Ebauche d’un portrait. Ou une mise en scène intime et sobre, drà´le et sérieuse de la vie de Jean-Luc Lagarce à partir de son Journal publié aux Solitaires intempestifs[1]. Un travail o๠Laurent Poitrenaux (alias Jean-Luc Lagarce), discute avec lui-même, fait son courrier et répond aux autres, pense et se pense à travers sa vie, la maladie, sa famille, le théâtre, l’amitié…ou l’histoire d’un...

illustration édito

19 juillet 2011 - CR!T!QUE

Clôture de l’amour : couple vide et coupe pleine

Yannick Butel

Clôture de l’amour, spectacle de Pascal Rambert — Festival d’Avignon 2011 Embarqués avec les malles du Théâtre de Gennevilliers, les élèves du conservatoire Edgar Varèse et Guillaume Grammont apparaissent, le temps de chanter simplement Happe de Bashung, dans la nouvelle création de Pascal Rambert Clôture de l’amour, présentée salle Benoît XII. Deux heures plus tard, un sourire en coin et heureux sans doute d’avoir croisé un semblable, Michel Jonasz (vous vous souvenez de La Chanson des vieux amants) s’inquiète de...