Cette page requiert que JavaScript soit activé pour fonctionner correctement. / This web page requires JavaScript to be enabled.

JavaScript is an object-oriented computer programming language commonly used to create interactive effects within web browsers.

How to enable JavaScript?

Critiques – Page 3 – L'!NSENSÉ
Bienvenue sur la nouvelle scène de l'!NSENSÉ
illustration édito

12 octobre 2020 - CR!T!QUE

ÉGALITÉ… Habibi bicyclette

Yannick Butel

Égalité , de Nawar Bulbul, au Théâtre Toursky à Marseille. Octobre 2020....

illustration édito

2 octobre 2020 - CR!T!QUE

Akalmie Celsius… D. Manon-Hannah D.

Yannick Butel

Au moment où la compagnie Akalmie Celsius devait reprendre l’une de ses créations, Hémilogue, l’état d’urgence sanitaire et l’état d’urgence (vigipirate) sont venus mettre fin aux espoirs de présenter à nouveau ce travail au public de la rue. ...

illustration édito

9 septembre 2020 - CR!T!QUE

Fragments de la Mousson d’Été | prendre des nouvelles du présent

Arnaud Maïsetti

Autour de trois lectures à la Mousson d'Été, été 2020 : R. Kricheldorf, La Maison sur Monkey Island ; S. Longman, Chien Fusil ; M. Caramès-Blanco, Gloria....

illustration édito

9 août 2020 - CR!T!QUE

“Je t’aime plus loin que toi“ : un théâtre en voie d’apparition, au ras des pâquerettes

Jean-Pierre Dupuy

« Je t'aime plus loin que toi », Caen,  été 2020, par la Compagnie Art Vif. Par Jean-Pierre Dupuy...

illustration édito

16 juillet 2020 - CR!T!QUE

Île n’est pas là

Jérémie Majorel

Autocritique...

illustration édito

15 juillet 2020 - CR!T!QUE

Paroles d’une pendue

Chloé Larmet

  D’une absence à l’autre   Aujourd’hui, mes camarades m’ont pendue. Pour une absence, pour une parole que je n’ai pas tenue, pour des mots de désaccord que j’ai tus trop souvent. Les dire alors, ces mots. Tant qu’il me reste un filet de voix. Qu’on soit prévenu cependant, il n’y aura pas de mea culpa.   L’Insensé est un prétexte.   Prétexte à une amitié. Mensongère parfois, mais qu’importe. La fatigue et l’ivresse ont raison des masques, aussi bien...

illustration édito

15 juillet 2020 - CR!T!QUE

Autocritique de la terreur

Arnaud Maïsetti

Le 2 nivôse de l’An II, il neige quand on met baïonnette au canon. Hoche donne les ordres, qui devaient tenir en peu de mots, peut-être tenez bon, n’ayez pas peur, mourrez les yeux ouverts, suivis de considérations tactiques de peu d’importance, quand  soudain : un boulet frappe l’arbre sous lequel il hurlait dans la mitraille — il continue : quand soudain : un second boulet frappe le cheval sur lequel il hurlait dans la mitraille. Lazare Hoche, général de l’armée du Rhin, hurle...

illustration édito

15 juillet 2020 - CR!T!QUE

Autocritique

Malte Schwind

  Me regarder comme un spectacle. Tenter de discerner dans les actions qui sont les miens, le narcissisme qui m’y pousse. Tenter de nommer l’injustice ou plutôt l’injustesse de ce que je fabrique par mes mots et mes actes. Me demander ce que je peux bien faire avec une culpabilité qui veut m’assaillir alors que je sais que j’ai agi par passion, par nécessité du corps. Ainsi, nous ne serions pas coupables. C’est qu’un jugement nous délivrerait de la contradiction...

illustration édito

15 juillet 2020 - CR!T!QUE

Autocritique, par le collectif Assensé

Yannick Butel

Joué sans interruption durant les mois de juillet et d’aout à la Déviation, Autocritique est un monologue terrible adressé à un seul spectateur, interprété par Yan B. Autour du travail artistique, le collectif Assensé anime et dirige des ateliers d’écriture « autocritique ». Les productions écrites peuvent alors être intégrées au spectacle. Et, en raison de la crise sanitaire, les publics intéressés doivent contacter la Déviation, puisque les représentations pour un seul spectateur sont à horaires libres et discutés avec le spectateur...

illustration édito

26 février 2020 - CR!T!QUE

Fin de partie… la chose…

Yannick Butel

Fin de partie. Jean-Pierre Dupuy et René Paréja. Caen. Sur invitation et comme à la belle époque du théâtre clandestin qui se faisait dans les caves, dans les hangars, dans les plis et recoins à l’abri des regards… Jean-Pierre Dupuy et René Paréja, « rattrapés par la limite d’âge » comme l’écrirait Léonardini dans Qu’ils crèvent les critiques, tous deux ex de feu « le Ministère de la Jeunesse et des Sports », sont moins des « émergents » (classification du Ministère de la culture ou...

illustration édito

29 janvier 2020 - CR!T!QUE

Désirs de liberté

Chloé Larmet

Le Cinéma de l’inquiétude morale, de Michał Borczuch. Cracovie, décembre 2019.   À l’occasion du 12ème festival Divine Comédie en décembre dernier, Michał Borczuch a présenté sa dernière création Le Cinéma de l’inquiétude morale (Kino Moralnego Niepokoju) et a remporté le Prix de la meilleure mise en scène. Une distribution parfaite, une scénographie d’une plasticité étonnante et délicieusement ludique, un texte saisissant. Que demander de plus ?   « On appelle esprit libre celui qui pense autrement qu’on ne s’y attend de...

illustration édito

15 janvier 2020 - CR!T!QUE

Enfumage

Jérémie Majorel

Les Démons de Dostoïevski, par Sylvain Creuzevault, TNP de Villeurbanne, 14-25 janvier 2020. Après Notre Terreur ou Le Capital et son Singe, Sylvain Creuzevault confond encore une fois deux types de burlesque : l’un se contente du rabaissement infantile d’icônes en tous genres ; l’autre répond à une nécessité politique et/ou métaphysique (Chaplin, Keaton, Beckett…). Jarry est passé de l’un à l’autre, de son professeur de physique moqué au lycée à l’inquiétante ascension du père Ubu, certes sans qu’il y ait une...

illustration édito

18 décembre 2019 - CR!T!QUE

Novarina, langue vivante

Jérémie Majorel

L’Animal imaginaire de et par Valère Novarina, TNP de Villeurbanne, 12-21 décembre 2019. L’Animal imaginaire est une pièce-somme qui incite à revenir sur quelques grandes lignes dessinées par l’œuvre de Novarina au fil du temps. Chez lui, la scène se renouvelle par le trou du souffleur, aussi invisible que déterminant. À la fois unique et multiple, il se dissémine dans le corps de chaque acteur. Trous ambulants et souffleurs virtuoses, trouvères anachroniques, ces corps parlants désarmeraient un anatomiste : bouche et...

illustration édito

10 décembre 2019 - CR!T!QUE

Marché de dupes

Jérémie Majorel

£¥€$ par Ontroerend Goed, festival micro mondes, Théâtre Nouvelle Génération (Lyon), 29 novembre-1er décembre 2019.   Plus qu’en Avignon où le spectacle avait été programmé, £¥€$ trouve son véritable terrain de jeu au festival micro mondes dédié aux « arts immersifs », dont la première édition remonte à 2011, au Théâtre Nouvelle Génération à Lyon, dirigé par Joris Mathieu. http://www.micromondes.fr/ Immersif, et même participatif, mais pas déambulatoire, ce spectacle de la compagnie flamande l’est vraiment, et insister sur cette forme de théâtralité...

illustration édito

1 décembre 2019 - CR!T!QUE

Autopsie d’une mémoire ouvrière

Jérémie Majorel

Otages de Nina Bouraoui, mise en scène de Richard Brunel, Théâtre du Point du jour (Lyon), 27-30 novembre 2019.   Une nuit, dans l’usine de caoutchouc où elle travaille, Sylvie Meyer (Anne Benoît) séquestre son patron Victor Andrieu (Tommy Luminet). Elle tente alors de retrouver les moments successifs ‒ « x y z » comme elle dit ‒ qui l’ont amenée jusque-là : départ du mari, qui la laisse seule avec leurs deux enfants, travail ingrat et épuisant, ascension au sein de la hiérarchie, pression de plus...

illustration édito

25 novembre 2019 - CR!T!QUE

Bajazet, Artaud, Castorf… « j’ai appris hier ».

Yannick Butel

Bajazet en considérant le Théâtre et la peste Mise en scène de Franck Castorf.   « Au risque de gâter la poésie de la chose », faire de l’exercice critique le lieu du détail. Avec Bajazet en considérant le Théâtre et la peste, Franck Castorf livre, plutôt qu’une pièce donnée, une œuvre mouvementée, en associant, entre autres, Racine et Artaud. Ou quand la langue harmonieuse et fluide de l’un fait l’épreuve de la percussion et des chocs sonores de l’autre, et installe...

illustration édito

25 novembre 2019 - CR!T!QUE

Ostermeier, l’illusion d’un théâtre à prétention politique

Arnaud Maïsetti

Retour à Reims, Mise en scène Thomas Ostermeier d’après l’ouvrage de Didier Eribon Avec Cédric Eeckhout, Irène Jacob, Blade Mc Alimbaye. Soumis à l’impératif culturelle de parler de la politique, tout un théâtre se vautre souvent dans la complaisance, celle qui dans la bonne conscience de s’être soucié du monde, neutralise tout ce qu’un théâtre politique peut arracher à la politique, ou lui faire subir. La plupart du temps, coulé dans le moule du discours politique, il ne fait que...

illustration édito

22 novembre 2019 - CR!T!QUE

La cruauté Castorf : en considérant Racine d’après Artaud

Arnaud Maïsetti

Bajazet, en considérant Le Théâtre et la peste, Racine/Artaud, mise en scène de Frank Castorf, GTP d’Aix-en-Provence. Que reste-t-il de nous ? Quelques restes, lambeaux de souvenirs d’une histoire qui s’est échouée jusqu’à nous, et nous sommes cette histoire, cet échouage vague des restes : nous sommes peut-être des restes. De Racine, on se souvient de quelques vers, comme sur des cadavres ceux qui dévorent encore, lentement, patiemment, les restes. Nous sommes des vers aussi. On se souvient que c’était fatal, que...

illustration édito

20 novembre 2019 - CR!T!QUE

Item, le Me-ti de François Tanguy

Yannick Butel

Item, mise en scène de François Tanguy, avec Laurence Chable, Frode BjØrnstad, Martine Dupré, Erik Gerken, Vincent Joly La Fonderie, Le Mans, le 16 novembre 2019 En tournée au théâtre de Gennevilliers du 5 au 16 décembre, au TNS du 8 au 16 janvier, à la MC2 Grenoble du 11 au 15 février, au CDN de Besançon les 11 et 12 mars, au théâtre Garonne du 10 au 13 juin 2020. Ça ne serait pas grave si le théâtre n’était...

illustration édito

18 novembre 2019 - CR!T!QUE

Item de Tanguy nous laisse sans legs

Jérémie Majorel

Item de François Tanguy, La Fonderie (Le Mans), 5-23 novembre 2019. À l’instar de ce qui se passe sur le plateau, il existe de multiples façons d’entrer dans la nouvelle création de François Tanguy et son théâtre du Radeau, après Soubresaut il y a trois ans. Mais puisqu’il faut choisir, passons par un tableau, un roman et une chanson.     Le tableau, c’est La Leçon d’anatomie de Rembrandt, où sept apprentis-chirurgiens à fraises et à barbiches sont suspendus aux...

illustration édito

16 novembre 2019 - CR!T!QUE

Tarnac, son groupe, ses tubes

Jérémie Majorel

 Taïga (comédie du réel) d’Aurianne Abécassis & Sébastien Valignat, NTH8 (Lyon), 14-16 novembre 2019.   Il y a un génie du titre et du sous-titre, comme on parle aussi parfois d’un génie du lieu : « Taïga », version abrégée d’« opération Taïga », nom de code donné à l’arrestation le 11 novembre 2008 par 150 policiers d’un « groupe » étiqueté « anarcho-autonome » résidant à Tarnac. Le nombre d’habitants de cette commune corrézienne équivaut à peu près au double de celui des forces de l’ordre ainsi déployées,...