Cette page requiert que JavaScript soit activé pour fonctionner correctement. / This web page requires JavaScript to be enabled.

JavaScript is an object-oriented computer programming language commonly used to create interactive effects within web browsers.

How to enable JavaScript?

Critiques – Page 5 – L'!NSENSÉ
Bienvenue sur la nouvelle scène de l'!NSENSÉ
illustration édito

21 juillet 2019 - CR!T!QUE

Flavien ou de la bêtise

Malte Schwind

Flavien se joue au Théâtre du Train Bleu à 15h20. Mais on peut rien en dire. Flavien s’est donné à voir comme une parodie d’un one man show, une parodie de lui-même, une parodie de la parodie. Et on aurait peut-être pu faire l’expérience d’un trouble produit par cet anti-spectacle, s’il n’y avait pas eu deux ou trois spectatrices qui devaient manifester bien fort le fait qu’elles trouvaient bien drôle les choses les plus bêtes. C’était caricatural. Il était impossible...

illustration édito

21 juillet 2019 - CR!T!QUE

Ma colombine… Omar Porras seul(S) en scène aux mondes

Yannick Butel

Ma Colombine, texte de Fabrice Melquiot, mise en scène d’Omar Porras Au Gilgamesch. De la rencontre de l’auteur Fabrice Melquiot et du comédien colombien qu’est Omar Porras est apparu Ma Colombine, un texte de Melquiot et une mise en scène signée par ce grand comédien à l’univers indéfinissable qu’est Porras que l’on retrouve au plateau. Soit une pièce ou un solo d’un peu plus d’une heure que l’on pourrait confondre avec un voyage onirique et ubuesque. Là, à l’endroit d’un...

illustration édito

21 juillet 2019 - CR!T!QUE

Ordinary people… simplement simple.

Yannick Butel

Ordinary People, mise en scène Jana Svobodova et Wen Hui théâtre Benoit XII. Festival d’Avignon.   C’est aux Printemps ! À chaque fois au Printemps que les peuples, les « gens ordinaires » viennent à se soulever. Avec Ordinary People, présenté au Théâtre Benoit XII, Jana Svobodova revient là-dessus, mêlant les événements de la place Venceslas de Prague en 1969, et ceux de la place Tien’anmen en avril 1989. Au plateau, dans un rapport au performatif, interprètes chinois et tchèques se mêlent à...

illustration édito

21 juillet 2019 - CR!T!QUE

I’m woman… why not !

Yannick Butel

I’m woman, avec Ana Daud Archipel Théâtre, festival d’Avignon.   Avec I’m Woman, présenté à l’Archipel théâtre, Ana Daud, crinière blonde et « roulée comme un mannequin », plus performeuse que comédienne, en collaboration avec Dmitry Akrish, se livre. « Se livre », au sens propre et figuré, là où le théâtre documentaire est sans habillage, là où les limites entre l’autofiction et l’autobiographie sont dépassées. Trash, sincère, peut-être parfois maladroit (un brin de pathos en trop), mais produisant une sorte de chaos esthético-poétique...

illustration édito

20 juillet 2019 - CR!T!QUE

Un pari d’un franchement tu

Malte Schwind

Swann s’inclina poliment de la Cie Franchement, tu se joue au 11 Gilgamesh-Belleville durant le Festival OFF d’Avignon à 22h25. La mise en scène de Nicolas Kerszenbaum se fonde sur un pari qui consiste à faire incarner Swann par le public. Pari noble dans le sens où le rôle de celui qui incarne « comment le monde devrait être » est donné aux spectateurs. C’est eux qui seront dans une hauteur face à la scène qui, elle, incarne ces personnages méprisables des...

illustration édito

20 juillet 2019 - CR!T!QUE

Dom Juan au service de la réaction

Malte Schwind

Dom Juan de la Cie La Naïve se joue durant le Festival d’Avignon OFF 2019 au Théâtre du Chêne Noir. D’un théâtre réactionnaire. Regardant un tant soit peu l’histoire du théâtre, on pourrait croire qu’on en aurait fini depuis longtemps avec les personnages, l’illusion, la représentation, qu’on aurait fini avec la construction d’espaces auxquelles il faudrait croire pour qu’elles fonctionnent. On pourrait croire que toute compagnie de théâtre contemporain digne de ce nom s’attache à travailler des formes d’expérience, immanentes....

illustration édito

20 juillet 2019 - CR!T!QUE

« Ce sacré corps »

Jérémie Majorel

Combat de nègre et de chiens de Koltès, par Thibaut Wenger, à Présence Pasteur les 5-21 juillet 2019. L’argument de la pièce de Koltès, celle qui a scellé son alliance avec Chéreau dans les années 1980 à Nanterre-Amandiers, tient en peu de mots : un Noir, Alboury, vient réclamer le corps de son frère à Horn, chef d’un chantier français en pays africain ; Horn couvre Cal, son subordonné, qui l’a assassiné puis fait disparaître ; débarque de Paris une femme qu’il connaît...

illustration édito

20 juillet 2019 - CR!T!QUE

Là où tu veux être. La Mécanique du hasard d’Olivier Letellier

Chloé Larmet

Avec La Mécanique du hasard, présentée au Gilgamesh jusqu’au 26 juillet à 13h45, Olivier Letellier réconcilie le spectateur avec le plaisir des histoires bien racontées. Un théâtre de récit et d’objet pour deux acteurs et un frigo à ne pas manquer. Raconter des histoires au théâtre n’est plus à la mode. Le post-dramatique est passé par là, ainsi que le story telling à l’anglo-saxonne qui attache à la narration (de soi) une valeur capitaliste rentable. Non, ce qui a la...

illustration édito

20 juillet 2019 - CR!T!QUE

Histoire(s) du théâtre II Faustin Linyekula… ceux que je pleure et que je fête.

Yannick Butel

Histoire(s) du théâtre II Faustin Linyekula (Kisangani-Gand) Cour Minérale, Festival d’Avignon, 2019. Cour Minérale de l’université des Pays du Vaucluse, Faustin Linyekula présentait Histoire(s) du théâtre II. Une pièce théâtrale et chorégraphique où l’auteur et metteur en scène revient sur l’histoire du Ballet National du Zaïre (puis République Démocratique du Congo), avec au plateau quelques-uns des survivants de cette structure artistique, née en 1974… Entre témoignages nostalgiques, documents et archives ethnologiques, c’est un monde en soi que cette pièce dont...

illustration édito

19 juillet 2019 - CR!T!QUE

Une utopie révolue ?

Malte Schwind

Clara Le Picard monte A Silver Factory. Cela se joue du 17 au 21 juillet 2019 à L’entrepôt. La traversée d’un temps meilleur par la Cie à table. On entre et parmi des cubes lumineux, quelques instruments de musique, deux micros, des scotchs blancs au sol figurant quelconque séparations, peut-être le plan d’un lieu qui n’existe plus, et des néons attendent Valentine Carette et Frank Williams et papotent. Ils sont là en leur nom et rien n’a besoin de s’emparer...

illustration édito

19 juillet 2019 - CR!T!QUE

La Brèche. Un texte, malgré tout.

Chloé Larmet

Du 17 au 23 juillet, le Gymnase du Lycée Mistral accueille la création mondiale de La Brèche, de l’américaine Naomi Wallace. La révélation d’un texte. D’un spectacle beaucoup moins. On déplorait il y a peu l’absence de visibilité actuelle des auteurs dramatiques face à la surpuissance des metteurs en scène, des écritures de plateau et collectifs en tout genre. De ce point de vue, il faudrait donc se réjouir du choix de Tommy Milliot de créer pour le Festival d’Avignon...

illustration édito

19 juillet 2019 - CR!T!QUE

Dans la solitude des champs de colza

Jérémie Majorel

The Lulu Projekt de Magali Mougel, par le Ring Théâtre, à l’Archipel Théâtre les 5-28 juillet 2019. Lulu est un ado qui vit en RDA dans une tour au milieu de champs de colza jalonnés par des pylônes électriques à perte de vue. Le Mur se fissure. Les ouvriers ne rêvent plus de devenir cosmonautes. Entre cité et cambrousse, les poules pondent dans le tambour d’une machine à laver abandonnée ou une carcasse de bagnole. Lulu est pris en étau...

illustration édito

19 juillet 2019 - CR!T!QUE

Un Dance Digest en crescendo

Chloé Larmet

Le Théâtre Gérard Philipe et le Théâtre Louis Aragon prennent leurs quartiers d’été au Théâtre de la Parenthèse et présentent les travaux de 3 jeunes chorégraphes de « Territoire(s) en Danse » – Mithkal Alzghair, Sylvère Lamotte et Mickaël Phelippeau. Au théâtre de la Parenthèse, à l’heure où Avignon s’éveille doucement, trois formes dansées présentent les travaux de jeunes chorégraphes dans le cadre de la programmation La Belle Scène Saint-Denis, les quartiers d’été du TGP et du Théâtre Louis Aragon de Tremblay...

illustration édito

19 juillet 2019 - CR!T!QUE

Ci-gît un corps, ou Un cri devenu inaudible

Malte Schwind

Rage se joue du 10 au 20 juillet à 12h15 aux Hiverales. Une chorégraphie à voir. Un corps de femme est posé là au bord du plateau et les 45 minutes qui suivront raconteront comment ce corps est arrivé là. Les gestes d’abord épars, des situations d’abord décousues se forment petit à petit en un tout et on reconstitue, on reconstruit jusqu’à ce que… le geste de la mort rencontre son objet, ce corps de femme. Ce n’est pas qu’elle...

illustration édito

19 juillet 2019 - CR!T!QUE

Le Duel… la profondeur d’une carte postale

Yannick Butel

Le Duel, mise en scène de Lisa Wurmser, d’après Anton Tchekhov Au Petit Louvre, Chapelle des templiers. Au petit Louvre, salle des templiers, la metteure en scène Lisa Wurmser propose Le Duel d’Anton Tchekhov, une nouvelle adaptée pour le théâtre par Jean-Claude Grumberg. Un récit mis en dialogue, donc, interprété par Stéphane Szestak (Laïevski), Eric Prat (Saïmolenko), Frederic Pellegeay (Von Koren), Klara Cibulova (Nadéjda), Maryse Poulhe (Madame Bigoutiova, etc.), Pierre Ficheux (Le Diacre, etc.) et François Couder (Le fonctionnaire, etc.)....

illustration édito

18 juillet 2019 - CR!T!QUE

Trois songes – Contre les assises du pouvoir

Malte Schwind

Trois songes – un procès de Socrate écrit par Olivier Saccomano et mis en scène par Oliver Coulon-Jablonka se joue du 5 au 28 juillet 2019 à 11h40 au Théâtre de l’Entrepôt. Trois songes – un procès de Socrate écrit par Olivier Saccomano et mis en scène par Olivier Coulon-Jablonka est un dialogue socratique digne de ce nom. Il déplie et met à nu les constructions idéologiques à l’œuvre des puissants de notre temps, ainsi que l’illégitimité de tout pouvoir...

illustration édito

18 juillet 2019 - CR!T!QUE

Chambre 2… Le con en mutation (attention le théâtre qui pue arrive)

Yannick Butel

Coup de gueule, oui. Contre ce qui se prépare. Ou quand un processus de création en gestation (une création à venir) ne laisse aucun doute sur ce qui pue. Au Théâtre des Halles, Alain Timar a mis en place un cycle de lectures/rencontres avec des auteurs/metteurs en scène qui présentent un projet « avancé » de création en cours. Une manière, chez Timar, de soutenir la création contemporaine et les auteurs contemporains, en écho aux « États généraux des écrivaines et écrivains contemporains »,...

illustration édito

17 juillet 2019 - CR!T!QUE

Biopic Tentation

Jérémie Majorel

La 7e vie de Patti Smith de Claudine Galea, par Benoît Bradel, la Manufacture, 13-17 juillet 2019. À feuilleter le volumineux programme du OFF, on ne peut que constater une déferlante de formes qui flirtent avec le genre du biopic ‒ autour pêle-mêle de Georges Sand, Proust, Isadora Duncan, saint Augustin, Van Gogh, Alan Turing, Bourvil, le docteur Guillotin, Mme du Châtelet et Voltaire, Aragon, Hugo, Audrey Hepburn, Camille Claudel, Louise Michel, Sarah Bernhardt, Beethoven, Nina Simone, Marie-Antoinette, Koltès, Picasso,...

illustration édito

17 juillet 2019 - CR!T!QUE

Armons nous… avec Jean-Louis Hourdin

Yannick Butel

Veillons et armons nous en pensée, de et par Jean-Louis Hourdin Au théâtre des 3 raisins. Festival d’Avignon. Quand c’est fini, que ça va presque finir, il dit « merci d’être passé » qui suit de près la phrase précédente où il s’excuse pour ce qu’il nomme « radio banalités ». Il, c’est Jean-Louis Hourdin, qu’on ne présentera pas et qui joue les « pas présentables » au théâtre les 3 raisins où il interprète Jean-Louis Hourdin, mis en scène par lui-même dans Veillons et armons...

illustration édito

17 juillet 2019 - CR!T!QUE

Tria Fata… Ou un Chagall vivant.

Yannick Butel

Tria Fata avec Estelle Charlier et Martin Kaspar. Mise en scène Romuald Collinet Théâtre des Lucioles. Avignon Off. Au Théâtre des Lucioles, à même pratiquement les remparts, la compagnie La Pendue, fondée en 2003 à Grenoble, est la synthèse du travail de deux anciens élèves de l’Ecole Supérieure Nationale des Arts de la Marionnette de Charleville-Mézières. Elle, Estelle Charlier, manipulatrice (comme on dit dans le métier) et lui, Martin Kaspar, homme-orchestre, présentent Tria Fata dans la mise en scène de...

illustration édito

17 juillet 2019 - CR!T!QUE

Et moi aussi… je me tourne vers le divin

Arnaud Maïsetti

Mawlana, mis en scène par Nawar Bulbul, d’après un texte de Fares Zahabi Théâtre de la Bourse du Travail CGT. Dans le cadre des invitations de l’Insensé, le collectif ouvre ses pages à trois jeunes critiques libanais, Joanna Toubbiya, Jennifer Nasrallah et Karim Chebli, qui nous proposent cette lecture de Mawlana Ce mercredi 10 juillet, nous étions conseillé d’assister à une pièce exceptionnelle dans le théâtre de Bourse du travail CGT à 19h. Mawlana, monodrame joué et mis en scène par Nawar Bulbul...