Cette page requiert que JavaScript soit activé pour fonctionner correctement. / This web page requires JavaScript to be enabled.

JavaScript is an object-oriented computer programming language commonly used to create interactive effects within web browsers.

How to enable JavaScript?

Critiques – Page 8 – L'!NSENSÉ
Bienvenue sur la nouvelle scène de l'!NSENSÉ
illustration édito

19 juillet 2018 - CR!T!QUE

La chatte à Mémé, Saison sèche

Chloé Larmet

Chloé Larmet – 19 juillet 2018 Saison sèche, chorégraphie Phia Ménard, Vedène, Avignon 2018 Avec Saison sèche, la chorégraphe Phia Ménard reprend son travail là où Belle d’hier, en 2015, l’avait laissé : la lessive faite, les costumes congelés fondus, les princesses s’attaquent désormais aux attributs du patriarcat. Leur stratégie : un rituel de possession et la force de leurs corps, qu’ils soient nus ou travestis. Didier Deschamps n’en peut plus qu’on lui parle de sa chatte. Le fait qu’il gagne à chaque fois...

illustration édito

19 juillet 2018 - CR!T!QUE

Speed Leving : grand corps malade II

Yannick Butel

Par Yannick Butel. Speed Leving, d’Hanokh Levin, mis en scène Laurent Brethome, avec les acteurs de l’ERACM, La Manufacture, Avignon Off 2018. Quand il évoque Speed Leving, le metteur en scène Laurent Brethome évoque le fait que « De plus en plus d’histoires de vie et d’amour prennent naissance à l’issue de rencontres « calibrées » dans un cadre « minuté » : les soirées « Speed dating ». Écrivant Speed leving à partir de quatre pièces de cabarets de Hanokh Levin (Une mouche – Être ou ne...

illustration édito

18 juillet 2018 - CR!T!QUE

Sastre : entendre une douceur, in fine

Malte Schwind

Malte Schwind – 18 juillet 2018 La France contre les robots et autres textes de Bernanos, de et avec Jean-Baptiste Sastre et Hiam Abbass, Théâtre des Halles, Avignon Off 2018 La France contre les robots se joue du 6 au 29 juillet au Théâtre des Halles à Avignon. Jean-Baptiste Sastre est seul en scène. Il traverse une adaptation de textes de Georges Bernanos. Textes qui résonnent puissamment avec cette XXIe siècle bien enclenchée. « Georges Bernanos est un fasciste. » C’est cela que j’entends...

illustration édito

18 juillet 2018 - CR!T!QUE

Die Strasse, la rue en marche

Arnaud Maïsetti

Arnaud Maïsetti – 18 juillet 2018 Die Strasse, Cie Boll & Roche, avec Stéphanie Boll et Joanie Ecuyer Gilgamesh Belleville, Avignon Off 2018 Performance urbaine, dit le sous-titre. Spectacle déambulatoire, nous promet-on : et c’est une belle promesse. Alors que le festival IN a décidé cette année d’assigner le spectateur à sa place — numérotée —, on n’est pas mécontent de trouver ici un peu de liberté de mouvement, d’échapper au dressage et à l’assignation. La ville comme performance marchée, c’est une seconde...

illustration édito

18 juillet 2018 - CR!T!QUE

Hedda – scène de crime

Malte Schwind

Malte Schwind – 18 juillet 2018 Hedda, Texte de Sigrid Carré-Lecoindre, Cie Alexandre, mise en scène et interprété par Léna Paugam, La Manufacture, Avignon Off 2018 Hedda se joue du 6 au 26 juillet à 14h45 à La Manufacture à Avignon. C’est une sorte de scène de crime, son état de lieu, son analyse le plus finement possible. C’est encore une histoire d’amour. Qui se délite comme toute histoire d’amour à des degrés différents. Léna Paugam vient seule sur la scène comme...

illustration édito

18 juillet 2018 - CR!T!QUE

Tartiufas, le grotesque du grotesque.

Evelise Mendes

Evelise Mendes – 18 juillet 2018 Durant presque 2 heures, Oskaras Korsunovas et son équipe mettent à l’envers la pièce Tartuffe. En fait, le texte de Molière se révèle juste un prétexte pour faire la critique de la société du spectacle… Peut-être que le verbe de cette mise en scène est le « il y a »… Il y a de la musique, il y a de la projection, il y a un dispositif scénographique très intéressant, il y a des jeux d’acteurs exagérés,...

illustration édito

18 juillet 2018 - CR!T!QUE

Une Saison en Enfer, Châtelain l’anachorète

Yannick Butel

Yannick Butel – 18 juillet 2018 Une saison en enfer d’Arthur Rimbaud, mis en scène Ulysse Di Gregorio, interprété par Jean-Quentin Chatelain, Théâtre des Halles, Avignon Off 2018. Par Yannick Butel En lieu et place de la Chapelle au Théâtre des Halles à Avignon, Ulysse Di Gregorio met en scène Jean-Quentin Châtelain dans Une Saison en Enfer de Rimbaud. Dans une scénographie épurée et tenant à quelques lumières célestes de Benjamin Gabrié, L’Acteur immense et libre qu’est Châtelain y est seul. Et cette bête,...

illustration édito

18 juillet 2018 - CR!T!QUE

Sourire mélancolique d’un théâtre-kibboutz

Jérémie Majorel

Jérémie Majorel – 18 juillet 2018 Créé au Théâtre National de Nice début 2017, ce spectacle est un feuilleté : il y a d’abord le voyage réel de Miriam Schulte-Frisch, jeune allemande qui décide de partir plusieurs semaines dans un kibboutz en 2012, puis sa réécriture fictionnelle en Miriam Coretta Frisch ‒ « Coretta » en référence à la femme de Martin Luther King ‒, avant sa réfraction dans les propres questionnements de quatre comédiens français de même génération mais d’origines diverses : Calypso Baquey,...

illustration édito

18 juillet 2018 - CR!T!QUE

Korsunovas, Tartiufas : XX-HEIL

Yannick Butel

Yannick Butel – 18 juillet 2018 Par Yannick Butel. Tartufias de Molière, mis en scène Oskaras Koršunovas, Opéra Confluence, Avignon In 2018. « L’hydre du côté droit du populisme élève sa tête dans toute l’Europe. Cette hydre n’a rien de commun avec la foi et les valeurs humaines mais elle maîtrise une rhétorique propagandiste qui est basée sur des valeurs inébranlables : Dieu, la famille, le foyer, la nation. C’est une sorte de Tartuffe » répond Oskaras Korsunovas à qui veut l’entendre. Il y a...

illustration édito

18 juillet 2018 - CR!T!QUE

D’un fantôme l’autre : La Reprise de Milo Rau

Chloé Larmet

La Reprise. Histoire(s) du théâtre (I) de Milo Rau se présente comme une étude scénique qui rejoue le meurtre homophobe d’un jeune homme dans la ville de Liège. Plus qu’une simple reconstitution venant satisfaire les pulsions voyeuristes des spectateurs, la création du metteur en scène suisse interroge la puissance politique et affective des images théâtrales et de leur construction. Un souffle, pour commencer. Celui de Johan Leysen que capte son micro avant qu’il ne prononce ses premiers mots. Se tenant face...

illustration édito

18 juillet 2018 - CR!T!QUE

Nique sa mère : Critique impossible

Malte Schwind

Malte Schwind – 18 juillet 2018 Nique sa mère la réinsertion, cie Rascar Capac, mis en scène par Elie Salleron, avec Guillaume Dubois, Lucas Hénaff, Elie Salleron, Lisa Spurio Théâtre du Train Bleu, Avignon Off 2018 Nique sa mère la réinsertion se joue au Théâtre du Train Bleu à 22h30 et se veut « le spectacle qui casse tout : la société marchande, la corruption, le patriarcat, la gauche moralisatrice, les bobos, les patrons, le système et l’antisystème. De la dynamite lancée au visage...

illustration édito

17 juillet 2018 - CR!T!QUE

Claire Tabouret, théâtres en regard

Arnaud Maïsetti

Arnaud Maïsetti – 17 juillet 2018 Peintures de Claire Tabouret, exposition L’Errante (Église des Célestins) & Les Veilleurs (Collection Lambert) Partout sur les murs d’Avignon, des visages nous dévisagent, fouillent en nous une question comme un secret : les visages de Claire Tabouret sont l’étendard du festival cette année, son affiche. En guise de tête d’affiche pourtant, le contraire d’une illustration, et même : une provocation. Des dizaines de têtes toutes semblables, toutes différentes. C’est le premier mystère. À première vue, des enfants sages. Oui, mais regardez...

illustration édito

17 juillet 2018 - CR!T!QUE

Les sons du packaging

Chloé Larmet

Chloé Larmet – 17 juillet 2018 Créée avec la dernière promotion de l’Ecole régionale d’acteurs de Cannes-Marseilles et présentée au Gymnase du Lycée Saint Joseph, la pièce de Gurshad Shaheman s’annonce comme un « oratorio théâtral » performatif où paroles d’exilés, de jeunes comédiens et composition électro-acoustique se mêlent. Si le cadre minimaliste de Il pourra toujours dire que c’était pour l’amour du prophète préserve les élèves d’une exhibition trop ostentatoire et fait entendre les témoignages de personnes LGBT forcés de fuir la violence...

illustration édito

17 juillet 2018 - CR!T!QUE

Die Strasse, même les chiens n’ont plus le droit d’aboyer

Yannick Butel

Yannick Butel – 17 juillet 2018 Par Yannick Butel. Die Strasse, Cie Boll & Roche, avec Stéphanie Boll et Joanie Ecuyer Gilgamesh Belleville, Avignon Off 2018. Partir du 11 • Gilgamesh Belleville et suivre dans les rues d’Avignon Die Strasse. Suivre deux femmes dans la rue. Suivre à la trace, oui, deux performeuses en cavale comme on dirait deux prisonnières qui fuient un monde trop carcéral. Avec Die Strasse, Stéphanie Boll et Joanie Ecuyer déambulent dans la ville à la recherche d’un ailleurs,...

illustration édito

17 juillet 2018 - CR!T!QUE

Girls bandent

Jérémie Majorel

Jérémie Majorel – 17 juillet 2018 Taken for Granted, chorégraphie de Paola Stella Minni, Konstantinos Rizos, mis en scène Ondina Quadri, La Scierie, Avignon Off 2018. « La pièce est inspirée par l’histoire d’Agnès […] une jeune américaine qui en 1959 réussit à obtenir une opération pour transformer ses parties génitales et ainsi accéder à la reconnaissance officielle en tant que femme […] sans avoir à passer par les protocoles juridiques et psychiatriques de la transsexualité, adoptant une fiction somatique grâce à...

illustration édito

16 juillet 2018 - CR!T!QUE

Carole Thibaut | « La domination masculine est la honte de tout le milieu culturel de ce pays »

Arnaud Maïsetti

L’Insensé relaie ici le texte écrit par Carole Thibaut et lu au jardin Ceccano le 13 juillet 2018, à l’invitation de David Bobée pour le feuilleton « Madame, Monsieur et le reste du monde » dans le cadre de la programmation du festival IN d’Avignon – séance « Première Cérémonie des Molières non raciste et non genrée ». Parce qu’il soulève des questions propres à interroger, au-delà de la programmation du festival cette année, la politique de la création d’aujourd’hui, et parce qu’il témoigne d’une...

illustration édito

16 juillet 2018 - CR!T!QUE

عساهُ يحيا ويشمّ العبق d’Ali Chahrour, danse avec la mort

Arnaud Maïsetti

عساهُ يحيا ويشمّ العبق (May he rise…) chorégraphie d’Ali Chahrour, Théâtre Benoît-XII, Avignon In 2018 | par Arnaud Maïsetti C’était en 2016, dans la cour du Cloître des Célestins balayée par le vent : Fathmeh ouvrait le chant funèbre d’Ali Chahrour. Le chorégraphe libanais entamait alors une exploration des rites funéraires chiites, d’abord à travers la figure de Fatima Zahra, fille du prophète, avant de la poursuivre avec la pleureuse Leila, dans Leila se meurt, présenté à Avignon la même année. C’est aujourd’hui à une autre...

illustration édito

16 juillet 2018 - CR!T!QUE

Cet amour-là, ce temps-ci

Malte Schwind

Malte Schwind – 16 juillet 2018 Cet amour-là, Cie Littérature à Voix Haute, Salle Roquille, Festival OFF d’Avignon 2018 Cet amour-là se joue à la Salle Roquille à 15h pendant le festival off d’Avignon. Un texte de Yann Andréa sur sa rencontre, son amour et sa vie avec Marguerite Duras. Simple, sensible, vrai… et qui nous rappelle notre devoir de lire tout Duras. Ces temps-ci Nous oublions vite que ce festival ne représente pas la totalité du champ théâtral et de ses...

illustration édito

16 juillet 2018 - CR!T!QUE

Taken For Granted

Yannick Butel

Yannick Butel – 16 juillet 2018 Par Yannick Butel. Taken for Granted, chorégraphie de Paola Stella Minni, Konstantinos Rizos, mis en scène Ondina Quadri, La Scierie, Avignon Off 2018. Que faisiez-vous le 15 juillet à 22H00 ? À la scierie, il y avait un truc improbable, loin de toute actualité, loin de l’instrumentalisation de l’art… quelque chose comme un coup de vent, un tabula rasa… Au coup final Par où commencer ou comment en parler ?Ce 15 juillet 2018, l’équipe de France bat la Croatie...

illustration édito

16 juillet 2018 - CR!T!QUE

Derviche tourneur

Jérémie Majorel

Jérémie Majorel – 16 juillet 2018 Délire parfait est programmé à la Manufacture au côté de Jogging de la libanaise Hanane Hajj Ali dans le cadre de l’Arab Arts Focus : à côté du in d’un Festival voué au « trans- », ici nous sommes conviés à la transe. Après l’architecture, la boxe et le théâtre, Taoufiq Izeddiou s’est tourné vers la danse. Il signe sa première chorégraphie à Marrakech, où il est né, en 2000, et fonde Anania, première compagnie de danse contemporaine au Maroc, en...

illustration édito

16 juillet 2018 - CR!T!QUE

Utopies concrètes

Jérémie Majorel

Jérémie Majorel – 16 juillet 2018 L’équipe de l’Amicale de production est un modèle d’entente franco-belge et une victoire du collectif sur l’individualisme au profit du beau jeu. Elle invente même des gestes techniques qui pourraient changer les règles. Puisqu’il s’agit moins d’un spectacle de l’Amicale de production que sur l’Amicale de production, on peut en rappeler la feuille de route et sa singularité au sein du paysage théâtral en France et en Belgique : « L’Amicale de production est une coopérative de...